Un effort de mémoire

Publié le par alexandrine

Ce 10 mai marque la journée commémorative de l'abolition de l'esclavage, une cérémonie émouvante dans une ambiance sereine. Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy étaient  pour la première fois côte à côte pour la cérémonie au jardin du Luxembourg à Paris.

Ils ont inauguré une sculpture de bronze de 3,70 m de haut constituée de trois anneaux et signée de l'artiste français Fabrice Hyber. Elle sera le symbole de l'abolition de l'esclavage dans le jardin du Palais du Luxembourg. L'œuvre polychrome nommée "Le cri, l'écrit", symbolise "le cri, marque de l'abolition de l'esclavage, un asservissement aboli par les textes, mais aussi la mise en garde contre l'esclavage moderne", a expliqué l'artiste (46 ans, Lion d'Or de la Biennale de Venise en 1997).


A l'occasion, Tropiques Amers, une série télévisée évènement ce soir sur France 3 brise le silence sur l'histoire de l'esclavage aux Antilles à la fin du XVIIIe siècle.
il faut rendre hommage au travail de l'équipe de Tropiques Amers, la scénariste Virginie Brac et l'historienne Myriam Cottias, la productrice Elisazabeth Arnac et le réalisateur Jean-Claude Flamand Barny.
Toutes les générations seront passionnées par cette saga au ton juste, servie par ses comédiens. Jean-Michel Martial incarne Amédée, le commandeur de la plantation, l'esclave qui fait les comptes du maître, et croit à un affranchissement toujours promis, jamais donné,Thiam Aïssatou est Rosalie, la favorite de Bonaventure au début de cette histoire et Fatou N'Diaye interprète la fille d'Amédée, Adèle, trop jolie pour que le maître l'ignore...

Une série qui promet quelques heures de dépaysement, des histoires familiales propres aux grandes séries qui passionnent habituellement le téléspectateur... Mais la série "Tropiques amers" va plus loin par sa réalité historique. L'esclavage est un sujet assez méconnu par les métropolitains pour qui les Antilles n'évoquent bien souvent que plages de sable blanc.

Tropiques Amers - fiction réalisée par Jean-Claude Flamand Barny, scénario Virginie Brac et Myriam Cottias. En six épisodes, le premier  jeudi 10 mai à 20h55 sur France 3




Publié dans Association

Commenter cet article